Home Découvrir le dernier numéro Escarre

N°62 - Septembre 2014 - Escarres en EHPAD

Sommaire

• Éditorial

• Etude de la prévalence des escarres en EHPAD en région Bretagne en 2013

• Développement de la télémédecine dans le suivi des plaies chroniques

• La prise en charge des escarres par l’Hospitalisation À Domicile (HAD) en Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD)

• L’escarre en EHPAD : Le point de vue du médecin coordonnateur

• Douleurs et plaies : spécificités gériatriques, épidémiologie, évaluation clinique, prise en charge


Editorial

Dans les structures d’hébergement (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes et Unités de Soins de Longue Durée), la population âgée est particulièrement concernée par la problématique des escarres en raison de l’accumulation des facteurs de risque liés à la dépendance et la polypathologie. L’enquête de prévalence régionale réalisée en Bretagne souligne cet état de fait et incite à réfléchir aux outils d’amélioration de la prise en charge des résidents pour prévenir et guérir au plus vite ces plaies chroniques.

Une des pistes est de faciliter l’accès aux soins des résidents et la formation du personnel soignant par la télémédecine. Ainsi l’expérimentation en Aquitaine montre qu’il est possible par les téléconsultations de pallier les effets liés au cloisonnement des soins et de maintenir un bon niveau de compétences des professionnels intervenants dans les établissements médico-sociaux, tout en maintenant la qualité de vie des résidents et en permettant une réduction des coûts de la prise en charge. Depuis 2013, l’Hospitalisation à Domicile (HAD) est susceptible d’apporter son expertise dans le domaine des escarres auprès des EHPAD avec les mêmes objectifs que la télémédecine.

Les aspects économiques constituent aussi une préoccupation majeure du médecin coordonnateur en EHPAD, sachant que les dotations financières sont basées en grande partie sur la coupe PATHOS. Malheureusement ce modèle d’évaluation économique des pathologies des patients hébergés en secteur médico-social ne prend guère en compte les actions de prévention, privilégiant les traitements curatifs comme en témoigne le travail de l’équipe du Centre Hospitalier de la Bresse-Louhannaise. Il y a ainsi une contradiction entre les recommandations qui mettent en avant la prévention des escarres et l’approche économique d’un outil qui ne favorise pas une telle démarche.

La revue abordera enfin la problématique de l’évaluation et de la prise en charge des douleurs qui représentent une complication fréquente et invalidante des escarres. L’approche pluridisciplinaire et multimodale proposée par l’équipe mobile de gériatrie et l’HAD permettent aux équipes soignantes de faire face sereinement à des situations complexes préjudiciables pour nos résidents. Nous souhaitons que ce numéro de la revue l’Escarre vous permette de mieux appréhender la problématique de l’escarre dans les structures médico-sociales, encore mal estimée, mais dont l’approche pluridisciplinaire, en adéquation avec la réalité du terrain et avec le concours du secteur sanitaire, constitue une chance pour les résidents et l’espoir pour les équipes d’une meilleure qualité de prise en soins.

Bonne lecture !

Dr Jean-Marc MICHEL et Pr Nathalie SALLES

 

Articles liés à l'escarre